Vingt-cinq photographies de Chris Marker

Postface
Olivier Gallon
Mots pour Vingt-cinq photographies de Chris Marker

48 pages | 13 x 18,5 cm | ISBN : 978-2-917504-47-5

13,00

En stock

* * *

Jacques Sicard Vingt-cinq photographies de Chris Marker photographie de Chris Marker © droits réservés Le principe de ce livre est simple, mais exigent : Jacques Sicard est parti de vingt-cinq photographies de Chris Marker retenues parmi un nombre considérable, extraites de son film Si j’avais quatre dromadaires… (1966), dont on sait bien que le titre a été repris d’un vers d’Apollinaire. D’où ce retour qu’opère Jacques Sicard, de photographies dans le film acquérant le statut de photogrammes, de photogrammes recouvrant leur statut de photographies…
En regard de chacune d’elles, il a composé autant de « notes émodescriptives », ainsi justement définies puisque guidées par des ensembles d’effets non prémédités.
Une introduction et un prologue en deux temps, chacun de l’auteur, viennent consolider l’édifice, entourant ces notes empreintes d’une mélancolie sans regrets (où, le serrant de près, le politique s’introduit) ; notes, il faut le préciser sans doute, faisant elles-mêmes figure de photographies auxquelles elles renvoient tout en se donnant à lire indépendamment (tels les films de Films en prose, premier livre paru de Jacques Sicard).

En fin d’ouvrage, une postface (dont s’est inspirée cette présentation) donne une approche du livre en deux temps, l’une descriptive et analytique, l’autre librement digressive dans son prolongement.

*

Poids 75 g
Dimensions 18.5 × 13 cm
Nb pages

48 pages

Format

Format 13 x 18,5 cm

ISBN

ISBN : 978-2-917504-47-5